Plantes et fleurs

Souci : la fleur jaune aux multiples vertus et usages

Loin d’être une source d’embarras et d’angoisse, le souci dont il s’agit ici est une espèce végétale remplie de vertus qui n’apporte que du bonheur à son utilisateur. Utilisé pour ses vertus culinaires, cosmétiques et médicinales, le souci est une fleur de couleur jaune encore appelé safran des pauvres. Pour ceux qui ne l’ont jamais connu, poursuivez la lecture de cet article pour en savoir davantage sur cette merveilleuse espèce végétale caractérisée par sa belle couleur jaune orangée.

Le souci : description de cette merveilleuse et vertueuse plante.

Appartenant à la famille des Astéracées, le souci, de son nom scientifique ‘’calendula officinalis’’ est une fleur qui arbore une couleur jaune orangée éclatante. Cette fleur toujours en mouvement s’ouvre et se referme au rythme du soleil. Autrement dit, son ouverture et fa fermeture dépendent de la position du soleil par rapport à son emplacement. C’est grâce à cette complicité avec le soleil qu’elle a été surnommée la ‘’fiancée du soleil’’ ou encore le ‘’safran des pauvres’’. Bien qu’elle soit très vertueuse, le souci n’est pas une espèce végétale imposante parce que sa taille est comprise entre 40 et 70cm. Pour finir, la fiancée du soleil est une plante annuelle qui pousse dans les milieux qui bénéficient d’un climat tempéré.

Le souci : historique de la plante.

Le souci, surnommé la fiancée du soleil est une plante dont les vertus culinaires et cosmétiques étaient connues depuis l’antiquité. Mais depuis que les européens ont connues les nombreux bienfaits de cette plante à la fleur jaune éclatante dans le VIIe siècle, sa culture s’est répandue dans toute l’Europe. Aujourd’hui, cette plante vertueuse qui renferme plusieurs principes actifs comme l’acide salicylique, le mucilage, les tritependioles, les saponosides et les flavonoïdes se cultive un peu partout dans le monde. Il n’est donc plus une surprise de la rencontrer dans les jardins privés surtout dans les régions où le climat est qualifié de tempéré.

Les bienfaits et les propriétés du souci.

Comme vous le savez déjà, le nom de cette plante ne révèle pas sa vraie identité, ses bienfaits et ses propriétés. Mais dans la réalité, le souci est une plante qui regorge de bienfaits et de propriétés sur le plan culinaire, sur le plan cosmétique et dans la médecine.
Le souci, une plante ornementale.
Avec sa couleur jaune orangée flamboyante, son aspect éclatant et sa complicité avec le soleil, le souci est une plante qui peut servir à décorer un jardin, une véranda et pourquoi pas un salon. Sa floraison a lieu dans la période de mai à septembre et sa présence dans un endroit apporte plus d’éclat et de convivialité.
Une fleur cicatrisante.
Grâce à ses propriétés cicatrisantes, le souci est une plante qui est beaucoup sollicitée dans la médecine pour soigner les blessures et les brûlures. Le souci accélère la cicatrisation des blessures et peut être aussi comme un calmant, un analgésique pour les douleurs pour les enfants et les adultes.
Un antiseptique pour traiter les affections cutanées.
Avec ses propriétés antiseptiques, le souci est une plante qui est fortement utilisée comme un puissant antiseptique pour traiter les problèmes de la peau. De façon concrète, le souci soulage les piqûres d’insectes, les dermatites, les coups de soleil, les irritations. Il ralenti aussi le vieillissement et lutte contre l’apparition précoce des rides.
Une plante pour soulager les inflammations.
Avec ses propriétés anti-inflammatoires, le souci est utilisé pour soulager et guérir à la perfection les maux de gorge, les menstruations douloureuses, la pharyngite et les maux de bas ventre.

Le souci, un puissant antiviral et antibactérien.

Parce que possédant des propriétés antibiotiques, le safran des pauvres s’utilise pour comme un antibiotique pour guérir et combattre certaines infections bénignes comme l’herpès labial.
Le souci, une plante prisée pour ses propriétés digestives et antispasmodiques.
En effet, le souci est une plante utilisée par la médecine antique et moderne pour soulager les problèmes gastriques. Le souci intervient dans le traitement des douleurs de l’estomac et des diarrhées. Il facilite aussi la digestion et améliore le métabolisme.
Le souci pour décorer et agrémenter les plats.
En effet, le souci est une fleur très prisée pour faire la décoration des plats de salades vertes. Elle est utilisée aussi comme une épice pour rallonger le safran dans les plats de riz et de potages. Le safran des pauvres s’utilise également comme un excellent colorant naturel pour apporter de la couleur dans les beurres, les concentrés de thé et les fromages.
Le souci, une plante pleine de vertus pour la cosmétique.
Avec ses propriétés calmantes et antiseptiques, le souci est fortement utilisé dans la cosmétique et dans la parfumerie. Il entre dans la fabrication de plusieurs bains moussants et de shampoings pour soigner les cheveux.

Les différentes utilisations du souci.

Si le souci ou encore la fiancée du soleil est une plante aussi vertueuse, c’est bien évidemment grâce aux nombreux principes actifs qu’il renferme. Au nombre de ces principes actifs, on peut citer : l’acide salicylique, le mucilage, les tritependioles, les saponosides et les flavonoïdes. Cependant pour vraiment jouir des vertus de cette plante, il faut l’utiliser de façon efficace.
L’utilisation du souci par voie externe.
Du souci, on peut extraire une huile essentielle qui entre dans la composition des pommades corporelles, des baumes de massage, des collyres et des gels pour le soulagement des problèmes de la peau. L’huile essentielle extraite du safran des pauvres est aussi utilisée pour fabriquer des produits pour soulager les érythèmes fessiers et les boursoufflures primaires. Cette huile appliquée à une plaie, accélère sa cicatrisation. Lorsque le souci est utilisé sous forme d’infusion ou de teinture, il soulage la faiblesse visuelle et les petites plaies.

L’utilisation du souci par voie orale.

Pour soulager les douleurs et les brûlures de l’estomac chez le bébé et chez l’adulte, le souci doit être consommé sous forme de teinture ou d’extrait liquide. L’extrait liquide ou la teinture permet aussi de soulager les menstruations douloureuses, et les fesses rouges chez le nouveau-né.
Le souci s’utilise également comme une infusion. Pour cela, il faut prendre des fleurs séchées qu’il faut plonger de 150ml d’eau chaude et patienter pendant 5 à 10min avant de le boire comme du thé. Cette utilisation sera efficace si elle se fait sur 14 jours au plus et trois fois par jour.

Laisser un commentaire